Accompagnement de groupe

​Qu'est-ce que le «vivre ensemble»?

Le «vivre ensemble» ne se résume pas à un slogan. Le vivre ensemble n'est pas une solution miracle à tous nos problèmes: «avec un peu de volonté et la gentillesse de chacun, on va se comprendre et ça va aller».

Le «vivre ensemble» ne se décrète pas, mais s'apprend!

Vivre ensemble, c'est faire société avec les gens comme ils sont. C'est libérer la parole et permettre à chacun d'être comme il est, lui permettre d'exprimer son avis, d'être en désaccord. Vivre ensemble c'est accepter le conflit, nécessaire pour coopérer et construire ensemble.

Créer les conditions de la coopération

En ces temps où de nombreux défis se posent à nous, je vous aide à créer les conditions de la coopération pour:

  • réfléchir en groupe aux changements que vous souhaitez opérer aujourd'hui pour la société de demain;

  • vivre des relations plus harmonieuses au travail, à la maison;

  • obtenir ce que vous souhaitez en famille ou en classe sans utiliser la force;

  • apprendre à motiver vos enfants, vos élèves de manière bienveillante;

  • créer un climat de travail libre de clans et de bouc-émissaires, où chacun peut être authentique;

  • travailler en groupe autour d'un projet en tenant compte de l'expertise de chacun et des désaccords éventuels.

Cet accompagnement s'adresse:

  • aux familles

  • aux écoles

  • aux associations

  • aux communes

  • aux quartiers

  • à tout groupe souhaitant atteindre ses objectifs sur la durée en tenant compte du bien-être de chacun.

La coopération, le bien vivre ou travailler ensemble, dépend avant tout de la qualité des relations entre deux personnes ou au sein d'un groupe/collectif.

Je peux vous aider à créer les conditions relationnelles nécessaires pour atteindre vos objectifs!

«Il ne suffit pas de réunir
des personnes autour d’une mission et de leur assigner
une fonction pour faire une équipe, un collectif.»
                              Charles Rojzman
«L’intelligence collective permet de trouver des solutions innovantes à des problèmes complexes.»
                                Charles Rojzman